Sélectionner une page

Par André Archimbaud

Anahita et la vipère des sables

Un confinement peut en cacher un autre

À propos de l’auteur

André Archimbaud

André Archimbaud vit à Montréal. Il est né en Méditerranée sous les rayons obliques du soleil d’Apollon, celui qui révèle les reliefs de la diversité plutôt qu’il ne les écrase. Stratège d’entreprise et homme de mentorat, il a œuvré internationalement dans le secteur bio-pharmaceutique, puis dans celui du financement d’entreprises de hautes technologies. Depuis la parution en 2018 de son premier livre, « Combat pour l’Hémisphère Nord – l’amour d’Ariane », qui présentait l’évolution du monde entre la chute de l’Union soviétique et celle à venir du monde occidental, il se consacre à ses premières passions, la géopolitique et les sciences humaines.

Blogue

Une jeune persane réunit un réseau international d’initiés pour l’après-confinement. Pourquoi?

Une jeune persane réunit un réseau international d’initiés pour l’après-confinement. Pourquoi?

L’irruption de l’hubris parmi les géants de ce monde, la disparition de l’équilibre olympien par la marchandisation des humains, annonce une nouvelle gigantomachie. En effet, Gaïa a permis l’avènement du règne titanesque de Cronos, celui qui dévore ses enfants, autrement dit l’übercapitalisme du XXIe siècle qui décide de tout. Y compris des stratégies sanitaires. Et Gaïa, désemparée, endémique et pandémique, ne sait plus comment faire entrer en lice les Olympiens, ou encore les cyclopes des temps à venir. Car cette pandémie n’est pas de l’ordre d’un simple « évènement sanitaire », mais de celui d’un saut qualitatif brusque, pour parler comme un marxiste, qui nous mène directement à la prophétie proposée par Zbigniew Brzezinski dans l’ère technétronique. Celle d’un monde dirigé par une poignée d’individus, produits de la nouvelle économie übercapitaliste

Phénoménologie et mentorat (I): les gestionnaires philosophent sans le savoir

Phénoménologie et mentorat (I): les gestionnaires philosophent sans le savoir

« En résumé ces approches, souvent d’ailleurs utilisées dans les sessions de formation pour les gens d’affaires, permettent de procéder à des réductions autant qu’à des extrapolations, de voir les choses par-devant et par-derrière à la fois, d’analyser pratiquement les phénomènes en mode rétrospectif et prospectif. Elles permettent donc en partie de neutraliser les possibles mystifications, par-delà les apparences. Et surtout, elles peuvent résoudre bien des énigmes. Anahita remercie Massoud. Le mot énigme est juste. »

Pin It on Pinterest

Share This